Ce que veut la génération Y

La génération X (né entre 1961 et 1981)



Dans la majorité des SSII, les consultants ont des exigences envers leurs employeurs. Nous les avons interrogé et voici les 4 fondamentaux qui les intéressent :
  • Le choix de la mission
  • Le salaire
  • La proximité (1h30 maximum de trajet)
  • L'ambiance de travail

En général, le turn-over est lié au manque de ces exigences. Mais ça, c'était avant l'arrivée de...

generation Y

La génération Y (né entre 1980 et 1999)



Alors que les SSII peinent à satisfaire tous ses collaborateurs de la génération X, débarque une nouvelle génération hyper connectée qui a grandi dans l’ère du numérique.
Note ta SSII est donc allé à leur contact pour savoir ce qu'ils veulent.

  • Le sens

    "A quoi ça sert d'aider des riches à devenir encore plus riches ? Pourquoi faire évoluer une application qui fonctionne déjà, et quel est ma valeur ajoutée la dedans ?"
    Voici ce que se demandent régulièrement les jeunes de la génération WHY WHY, d'où le "Y"
    De plus en plus de jeunes se plaignent du "métro, boulot, dodo" car il ne voit pas le sens concret de ce qu'ils font, veulent de l'innovation et de l'adrénaline.
    Par ailleurs, nombreux d'entre eux nous confient leur intention de créer leur propre entreprise ou de basculer dans l'humanitaire, l'écologie ou le social. (mais seulement 1% le font)

  • L'équilibre de vie

    Qui n'a jamais vu un mail d'un collaborateur envoyé vers minuit ou 1h du matin ?
    Et pourtant c'est une chose fréquente et normale pour quelqu'un de la génération X, qui est prête à sacrifier son temps et sa santé pour l'entreprise.
    Une génération qui se veut plus compétitive en cultivant les performances individuelles alors que la génération Y mise sur la collaboration et le bien être.
    C'est d'ailleurs ainsi qu'on peut voir émerger de nouveaux business basés sur l'économie collaborative.

  • Les voyages et l'indépendance

    Encore un ptit jeune qui laisse tomber son travail pour aller faire le "tour du monde" !
    Et en effet, lorsque l'entreprise collabore et propose un voyage d'affaire tout frais payé, les jeunes de la génération Y se ruent vers l'offre. Ils sont beaucoup plus ouvert à la découverte de nouvelles cultures et certains en font même une priorité. Notons également une croissance des "freelance", c'est à dire des jeunes qui acceptent des missions ponctuelles, et souvent en télétravail, pour profiter un maximum pour voyager : 1 an au brésil, 6 mois en Inde puis 6 mois à New York : que demande le peuple Y ?

  • Le mentoring

    Contrairement au système de management classique du collaborateur qui éxecute l'ordre du N+1, la génération Y a beaucoup plus de mal à accepter l'autorité.
    Enfin, tout dépend du point de vue : la conception du management est totalement différente entre la génération X et Y. La génération X se base principalement sur l'ancienneté alors que la génération Y se base sur l'égocentrisme... Oui, l'égocentrisme puisqu'un jeune respecte son manager uniquement si ce dernier a gagné son respect. Et très souvent, ce respect n'est pas gagné par les compétences techniques, c'est plutôt par l'écoute et la pédagogie.
    La génération Y a besoin d'attention et de reconnaissance.


En dépit de toutes ces demandes que les SSII n'ont pas encore intégrés, une nouvelle génération Z commence peu à peu à faire surface. Plus connecté que jamais, leur entrée dans le monde du travail est très attendu. Est ce qu'elle apportera une nouvelle révolution au sein des SSII ?





Le choc des générations X/Y


























(2017-03-28 15:10:07) anonyme :
C'est tout à fait ça !


(2017-03-30 23:16:23) anonyme :
Bonjour,

J'ai travaillé 3 ans dans le consulting dans une boite dont le nom commence par Accent.
Mon rôle était d'aider les organisations à  se transformer pour qu'elles fonctionnent mieux et que leurs collaborateurs se sentent bien dans leur travail. J'adorais ce que je faisais mais en lisant cet article, je me rend compte du décalage avec les attentes des gens car en effet, rien qu'en me regardant dans une glace, j'ai envie de faire le tour du monde et le service que j'essayais de changer parlait beaucoup de voyage.
Je pense que tout le monde aime voyager et je suis parti de la boite pour faire du wwoofing.
Ensuite, je suis devenu freelance pour pleinement profiter de mes voyages.
Pour moi, le seul point qui m'intéresse est "les voyages et l'indépendance"

Merci pour l'article !