Atos Origin

anonyme note 3 pour Atos Origin


je vient de quitter atos après 8 ans de présence.
je suis ingénieur de production Unix/windows.
j'ai été presque partout sur paris : Suresnes, Aubervilliers, La Défense et Nanterre
je suis parti pour prendre un peu de $ et voir autre chose, me repositionner sur des fonctions projets/management qu'Atos ne voulait me confier.
bien que j'étais leader sur un client depuis 4 ans, lorsque j'ai dit que je souhaitait poser ma démission, ma chef m'a dit que j'avais raison de partir...qu'il fallait faire ça pour évoluer.
consternant!
Ajouter à cela, des offshoring de plateaux technique niveaux 1 vers l'Inde et l'Indonesie en préparation, des hotlines neashorée au Maroc.
une énième réorganisation ( 1 tout les 3 mois en moyenne!) et une incertitude financière et politique due aux fonds de pensions américains qui détiennent 21,5% du capital; je dit que ça pue !

Paye:
comme partout désormais, si tu négocie bien à l'entrée ça va...peu ou pas d'augmentation.
les changements de fonctions ou de responsabilité en interne sont catastrophique, le salaire ne suis pas et pas de formation pour aider à la transition...ou alors des formations 'coin de bureau'

Respect:
tu est un numéro ! tu as le droit de te taire et de ne pas en abuser...
pas de merci si tu assure et engueulade assurée si ça foire, surtout si ce n'est pas de ta faute !
Même si tu as prévenu que ça allait foirer !

Sécurité:
Honnêtement, avec tout les bras cassé et les cas sociaux qu'il y à; avec toutes les bourdes que j'ai pu voire faire; je n'ai vu personne se faire virer! je ne sais pas ce qu'il faut faire pour mériter ce sort...

équilibre:
là, ça dépend vraiment du service...c'est même trop inégal! y à des mecs qui arrivent à 11h et se tirent
à 17h...y en à qui font du 8h 20h..je connais des mecs qui sont là depuis 10 ans et qui bullent toute la
journée et d'autres qui bossent comme des damnés matin, midi, soir et WE.

Carrière:
a part le lobying, nada...
t'est à ta place et tu y reste !
En plus si tu est trop bon dans ton job, tes managers ont aucune raisons de te faire évoluer.
Si tu est mauvais et un peu doué en politique, c'est une autre affaire
pas de plan de carrière, ni de plan de formation. entretiens annuel inutile, quand ils ont lieu. En plus tu change de chef presque tout les ans à cause des réorganisations, donc les objectifs et les promesses qui vont avec sont à jeter au panier...

Collègues:
comment en vouloir au gens d'être démotivés ?
il y à des gens pleins de potentiels qui ne demandent qu'à être drivé correctement.
là aussi, il y à des tout...des incompétents chroniques et des paresseux, et heureusement des gens compétents et de bonne volonté.
depuis quelques années, l'ambiance se détériore, le stress gagne...
il y à surement pire, mais c'était mieux avant

Managers:
Là aussi il y à un peu de tout...les vrais manager de formation, pas toujours technique mais qui savent quand même faire tourner un service.
et puis les pauvres mecs qui ont été propulsé petit chefs, sans formation ni support et encore moins avec les coudées franches pour être autonomes..ils en bavent...et leurs subordonnés aussi!

Fun :
y à moyen de s'éclater techniquement sur certains projets, mais c'est de plus en plus rare...
les clients, comme atos, deviennent de plus en plus radin..sans moyen il n'y à pas de projet viable.
il faut avoir le bol d'avoir un bon chef, un bon chef de projet et des collègues compétent et motivés.




Commenter

Pour commenter ou pour signaler ce post, inscrivez-vous ou connectez-vous !






26 04 2018 07:45 Administrateur :
Soyez le premier à commenter !